Tous les articles par Vice-Rectorat à la Recherche

Dernière séance du séminaire de doctorat et post-doctorat en philosophie

Les questions les plus fondamentales et les soucis les plus quotidiens se croisent autour de la question du temps. Chacun se souviendra de la manière augustinienne d’aborder cette question : »Qu’est-ce que donc que le temps ? », où le « donc » marque l’insistance, question passée et sans cesse à reprendre, et où l’évidence à chaque fois devient énigme. C’est à la déclinaison de ce « donc » que sera consacré le séminaire doctoral et post-doctoral durant l’année 2013-2014.

La dernière séance de ce séminaire, animée par les Professeurs Bernard Bourdin et Jérôme de Gramont, membres de l’Unité de recherche « Religion, Culture et Société » de l’Institut Catholique de Paris, sera consacrée à « Temps, politique, histoire ». Elle aura lieu le samedi 17 mai 2014 (10h-12h / 14h-16h) au Centre d’Etudes du Saulchoir : 45 rue de la Glacière, 75013 Paris (métro : Glacière).

Quête d’identité et rhétorique de la différenciation dans les corpus du texte biblique

Un atelier de recherche franco-allemand pour jeunes chercheurs est organisé par l’Unité de recherche « Religion, Culture et Société » de l’Institut Catholique de Paris et le Centrum für Geschichte und Kultur des östlichen Mittelmeerraums de l’Université de Münster  les 12 et 13 juin 2014 à l’Institut Catholique de Paris. Il traite de la question de la spécificité littéraire et théologique des textes bibliques dans leur contexte de rédaction et d’énonciation.

Cet atelier de recherche est soutenu par l’Université franco-allemande / Deutsch-Französische Hochschule.

« Evangile et Providence. Une théologie de l’action de Dieu » de Emmanuel Durand

Parution de l’ouvrage Evangile et Providence, Une théologie de l’action de Dieu, Paris, Cerf (coll. « Cogitatio Fidei »), 2014, 337 pages.

evangile-et-providence-une-theologie-de-l-action-de-dieuEst-il encore possible de lire l’action de Dieu, au quotidien et au long cours, dans les cœurs et dans l’histoire? Pour envisager l’action de Dieu dans ce monde tel qu’il est, bouleversé par le mal, et non pas dans un monde théoriquement pur, il faut repartir des Ecritures. La Bible est pragmatique. Elle oriente la théologie vers une conception pascale de la Providence.
Dieu aurait-il pris congé de ce monde-ci? Une théologie de l’action de Dieu, illuminée autour des Justes, invite à l’espérer et le confesser là où il semblait absent ou silencieux.

Emmanuel Durand est professeur de Théologie dogmatique au Theologicum – Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l’Institut Catholique de Paris. Il travaille sur l’évaluation de diverses théologies trinitaires, le singulier et l’universel en christologie, l’action de Dieu dans le monde et dans l’histoire, l’humain dans le monde et dans l’histoire…

 

Parution du n° 129 de Transversalités

Transversalités 129Le n° 129 de la Revue de l’Institut Catholique de Paris – Transversalités vient de paraître, avec pour thème « Traditions bibliques et culture du Proche-Orient ancien ».

Quel que soit leur contexte, et l’époque que l’on considère, les confessions de foi, les institutions religieuses, les rites et les expressions liturgiques, la réflexion morale menée par les communautés croyantes font pleinement partie de la culture. Il n’y a pas « d’extraterritorialité » du discours et des pratiques juives ou chrétiennes, mais bien davantage un mouvement de va et vient avec les traditions littéraires, philosophiques et sociales d’une époque donnée, mouvement qui rend compte des emprunts des traditions juives et chrétiennes à la culture de leur temps, et également de leur influence sur les cultures, d’époque en époque.

Le dossier de ce n° 129 de la Revue de l’Institut Catholique de Paris – Transversalités est consacré à l’étude des traditions bibliques, en tant qu’elles reflètent la construction de l’identité des communautés croyantes. Des Écritures fondatrices en viennent progressivement à constituer, dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament, un Canon qui dit la spécificité et l’originalité théologiques de ces communautés. Pour autant, ce Canon n’est pas étranger, dans son contenu, aux cultures et aux civilisations au sein desquelles il a pris corps.

Consultation du sommaire du n° 129 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Parution du n° 128 de Transversalités

Le n° 128 de la Revue de l’Institut Catholique de Paris – Transversalités vient de paraître, avec pour thème « L’action de Dieu ».

GrCheqDej-cahierE1-BatBPoser la question de l’ « action de Dieu » prend un relief particulier dans nos sociétés occidentales où semble s’imposer, parallèlement à une certaine ex-culturation des religions, l’idée d’un « retrait » de Dieu. Le constat de cette apparente absence de Dieu prend une acuité particulière dans les situations où le mal semble s’imposer sans limites : conflits armés, exploitation des individus, catastrophes naturelles.

D’autre part, la mise au jour — dans la foi — de l’action de Dieu dans l’histoire et dans la vie humaine pose la question de son articulation avec l’action de l’homme.

Consultation du sommaire du n° 128 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.