La conférence de rentrée du Collège doctoral

Le  Professeur Jean-Marc Ferry (Titulaire de la Chaire de Philosophie de l’Europe à l’Université de Nantes) prononcera la conférence de rentrée du Collègue doctoral de l’Institut Catholique de Paris le lundi 6 octobre 2014, de 17h à 19h dans l’amphithéâtre René Rémond.

Elle aura pour titre : « Une philosophie de l’Europe. Considérations sur une approche normative du projet politique européen ».

Séminaire de recherche de la Chaire Dominique Dubarle : Révélation et Phénoménologie

Ce séminaire est animé par le Professeur Jean-Luc Marion, Membre de l’Académie Française, Professeur à l’Université de Chicago, Titulaire de la Chaire Dominique Dubarle à l’Institut Catholique de Paris.

Au cours de l’année 2013-2014, le séminaire avait examiné les apories théologiques du concept, l’histoire de ses définitions dogmatiques, sa possible reprise selon des concepts empruntés à la phénoménologie et enfin quelques approches des occurrences d’apoclaypsis dans le nouveau Testament.

Le séminaire de cette année reprendra et prolongera cette enquête en examinant : (a) les concepts philosophiques de révélation élaborés par Hegel et Schelling, et leurs apories respectives ; (b) leurs reprises théologiques par Barth et Balthasar, ainsi que ses limites ; (c) on tiendra aussi compte des tentatives de S. Breton, P. Ricœur, J.-Y. Lacoste. Sur ces bases, on tentera une approche phénoménale des récits du triduum pascal.

Les séances auront lieu les mercredis 15, 22, 29 octobre ; 19 et 26 novembre ; 3, 10 et 17 décembre ; 7 et 14 janvier.

 

 

 

Répondre à l’inquiétude de la famille humaine : l’actualité de « Gaudium et spes » de Philippe Bordeyne

Parution de l’ouvrage Répondre à l’inquiétude de la famille humaine : l’actualité de Gaudium et spes, Montrouge, Bayard (coll. « Théologie »), 2014, 380 pages.

9782227487253« Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur coeur. » Gaudium et spes (1965-2015)

La constitution pastorale Gaudium et spes reste une œuvre majeure du concile Vatican II, faisant date dans l’histoire de l’Église. Le plus souvent regardée comme un texte prophétique, elle a aussi été déconsidérée dans certains cercles. Philippe Bordeyne propose, pour le jubilé de ce document, une étude passionnante sur ses enjeux contemporains, qui demeurent d’une grande actualité pour affronter les nouveaux problèmes du XXIe siècle. Il reprend les grandes articulations anthropologiques et morales du texte, sa contribution spécifique à la doctrine sociale de l’Église : la fragilité humaine, la dignité de la personne humaine et sa vocation sociale, la conscience morale et la liberté… Il dégage les intuitions fortes de la constitution et les explique pour notre temps, cinquante ans plus tard : l’Église est dans le monde et du monde, profondément solidaire de son histoire, inséparable de la condition humaine au sein de laquelle, en vivant l’Évangile, elle donne à percevoir les appels de Dieu et la responsabilité de chacun envers la famille humaine.

Philippe Bordeyne est Recteur de l’Institut Catholique de Paris, professeur au Theologicum – Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses. Il enseigne plus particulièrement la théologie morale.

L’avènement de l’amour. Épître aux Romains, Chapitres 12 et 13 de Christophe Raimbault

Parution de l’ouvrage L’avènement de l’amour. Épître aux Romains, Chapitres 12 et 13, Paris, Cerf (coll. « Lectio divina », n° 265), 2014, 621 pages.

couv10048g_200L’épître aux Romains ne présente pas un texte homogène : deux genres littéraires s’y côtoient, à tel point que les exégètes se sont longtemps interrogés sur la pertinence et la cohérence de cette lettre. Comment interpréter en effet la longue exhortation des chapitres 12 et 13, au sein d’un ensemble argumentatif et doctrinal ? Où réside alors l’unité du texte paulinien ?

Pour comprendre la place et le rôle de Romains 12-13, Christophe Raimbault prolonge les recherches antérieures et les dépasse : menant une analyse rhétorique et linguistique magistrale, il résout enfin l’énigme apparente de cette rupture stylistique et livre la pleine compréhension de l’épître. Jusqu’alors jugée mal à propos dans l’ensemble de la lettre, la série d’exhortations sur le comportement du disciple du Christ de Romains 12-13, véritable appel à l’amour fraternel, en devient la structure et le pivot.

Par-delà la confirmation de la parfaite maîtrise de l’éloquence par l’Apôtre des Gentils, se révèle au lecteur, d’un point de vue théologique mais également pratique, cet avènement de l’amour qu’a annoncé Jésus, et dont Paul se fait à son tour l’annonciateur.

Une étude décisive pour entrer dans le plus énigmatique et le plus commenté des textes de saint Paul.

Christophe Raimbault est maître de conférence au Theologicum – Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l’Institut Catholique de Paris. Il enseigne plus particulièrement l’exégèse biblique.