1914 : neutralités, neutralismes en question par Ineke Bockting, Béatrice Fonck et Pauline Piettre (dir.)

Publication de l’ouvrage 1914 : neutralités, neutralismes en question, Bern, Peter Lang, 2017, 319 p.

Alors que l’Europe s’embrase en août 1914 sans que personne n’imagine encore l’ampleur du conflit, les débats sont déjà nombreux sur la pertinence de l’engagement qu’il soit politique, idéologique, économique ou religieux. Les États, les groupes d’opinion et les individus optent pour des positions dictées par leur conscience ou par les intérêts politiques. La guerre durant, les neutralismes les plus affirmés vont être mis à mal. Dans le cadre d’une approche historique, géographique, littéraire et artistique, l’objet de cet ouvrage est d’examiner l’évolution des enjeux géopolitiques et des débats d’ordre moral, spirituel ou idéologique qui ont conduit les défenseurs de la neutralité à maintenir leur position pendant toutes ces années ou à s’engouffrer de gré ou de force dans la voie de l’interventionnisme.

Sous la direction d’Ineke Bockting, de Béatrice Fonck et de Pauline Piettre, de l’Institut Catholique de Paris.

 

Parution du n° 141 de Transversalités

Le dossier du numéro 141 de la Revue de l’Institut catholique de Paris — Transversalités aborde la thématique « Éducation et anthropologie chrétienne ».  Quelles ressources les traditions et la pensée chrétiennes offrent-elles pour penser la notion d’éducation ? Comment articuler « éducation » et « anthropologie chrétienne » ? La formulation de ces questions peut paraître singulière dans un pays – la France – où la notion de laïcité constitue l’un des pivots de la réflexion concernant le vivre ensemble et la construction d’une société solidaire.

La réflexion de l’Église catholique sur les enjeux de l’éducation, réflexion qui recourt en particulier à la catégorie d’« éducation intégrale » dans de nombreux documents du Magistère, depuis la déclaration Gravissimum educationis (1965) du Concile Vatican II, jusqu’à l’exhortation post-synodale Amoris laetita (2016), invite cependant à mettre au jour la manière dont l’anthropologie chrétienne oriente la compréhension même de la notion d’éducation, et constitue une ressource pour répondre aux défis éducatifs, dans une monde post-moderne dont l’horizon culturel semble de plus en plus éclaté.

Consultation du sommaire du n° 141 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Abonnements  :
SER – Abonnement Transversalités au 33 (0) 1 44 39 48 04
courriel: abonnements.transversalites@ser-sa.com

Vente au numéro à l’accueil de l’ICP ou au 01 44 39 52 08