Archives par mot-clé : Archives

A nouvelle année, nouvelle venue : la bibliothèque numérique patrimoniale de l’Institut catholique de Paris !

bibnum_icpAccessible à l’adresse suivante : http://bibliotheque-numerique.icp.fr, cette bibliothèque numérique a pour vocation de donner progressivement accès à une large sélection de documents dont les originaux proviennent des collections du réseau des bibliothèques et des Archives de l’Institut catholique de Paris. A terme, c’est tout un ensemble de ressources iconographiques (photographies, estampes), d’imprimés et de manuscrits qui sera diffusé et valorisé via la bibliothèque numérique.

Une rubrique offre déjà des focus thématiques sur certains documents ou sur des fonds particuliers accompagnés de contenus enrichis. Citons par exemple l’Evangéliaire copte-arabe conservé à la bibliothèque de Fels (Ms copte-arabe 1) qui a fait l’objet d’une présentation détaillée et qui peut désormais être feuilleté dans son intégralité.

Cette bibliothèque numérique se veut aussi un point d’accès centralisé vers l’ensemble des richesses documentaires de l’ICP numérisées et mises en ligne sur d’autres sites :

  • Gallica pour les corpus de monographies et de périodiques (Terre Sainte, droit canonique (Gasparri), doctrine sociale de l’Eglise, relations entre l’Eglise de France et l’Etat de la Révolution à 1945)
  • Cuneiform Digital Library Initiative pour la collection de tablettes cunéiformes conservée à la bibliothèque de Fels (fonds Legrain-Jean)
  • base Medium de l’IRHT pour les manuscrits de théologie grecque des XVIIème-XVIIIème siècles conservés à l’IFEB.

Le premier corpus mis en ligne concerne des photographies anciennes du Proche-Orient et de la Terre sainte qui permettent notamment de s’immerger dans des sites aujourd’hui détruits ou menacés. Ces précieux témoignages photographiques nous ont été légués par deux prêtres, l’abbé Victor Fernique et le Père André Robert qui, à près de cinquante années d’écart, ont posé leur objectif dans les mêmes hauts lieux de l’histoire antique et biblique.

icp_ph_00942

Victor Fernique, [Eglise Sainte-Anne à Jérusalem, musée], août 1978 (bibliothèque de Fels, cote PH 942)

Autre fonds, les cinq albums hérités de Louis Delaporte, professeur à l’Ecole des langues orientales de l’ICP (actuelle ELCOA), qui regroupent des reproductions photographiques de tablettes cunéiformes conservées au British Museum et offrent ainsi une riche documentation sur les peuples de l’Orient ancien. Cet ensemble a été numérisé grâce au mécénat du Crédit Agricole d’Ile-de-France que nous remercions ici pour son engagement en faveur de la mise à disposition de ce patrimoine.

La bibliothèque numérique de l’ICP a été élaborée avec les équipes d’Arkhênum grâce à la solution LIMB Gallery développée par la société i2s connue également pour ses scanners de livres haute résolution.

Le corpus numérisé pourra faire l’objet d’articles dans ce carnet de recherche.

Découvrir les collections de l’Institut Catholique de Paris

Biblioth_qèes« Archives et Bibliothèques » explore les collections encyclopédiques de l’Institut Catholique de Paris (ICP) et les nouveaux services offerts à la recherche.

Ce premier billet vous propose une introduction aux collections imprimées, et notamment un survol des dernières entrées de fonds particuliers depuis les années 1970.

Pour mieux connaître le réseau des cinq bibliothèques de l’ICP, merci de vous reporter au Portail documentaire.

Un fonds encyclopédique et historique ouvert aux chercheurs et au grand public

Les fonds de l’ICP, répartis dans les cinq bibliothèques du réseau, sont connus pour former aujourd’hui l’un des plus vastes ensembles en sciences religieuses francophones : 641 000 imprimés, dont 30 000 avant 1811, et 500 mètres linéaires d’archives.

Pour tout le réseau, les acquisitions représentent pour l’heure un peu plus de 4700 livres par an, auxquels s’ajoutent près de 300 dons et services de presse. Pour la seule Bibliothèque de Fels, 35% des acquisitions sont ainsi consacrés aux sciences religieuses, 15% à la philosophie et à l’histoire, 10% aux sciences sociales, aux lettres et aux arts.

Mgr d'HulstMgr d’Hulst (1841-1896), fondateur de l’Institut Catholique de Paris, dans sa bibliothèque

La bibliothèque d’origine, située dans les combles de Saint-Joseph, fut créée en 1875 au moment de la fondation de l’ICP : elle n’a évidemment aucun rapport avec celle des Carmes déchaussés qui comptait 18 000 exemplaires et se trouvait dans les murs du couvent. Celle-ci a disparu au moment des confiscations révolutionnaires. La bibliothèque de l’ICP comptait donc à ses commencements 3656 volumes : elle s’est enrichie depuis 140 ans grâce à des dons remarquables qui ont permis de reconstituer un ensemble significatif sur le plan de l’histoire des idées et d’offrir aux étudiants et chercheurs des collections de haut niveau dans leurs disciplines.

TablettesToute l’histoire de l’écriture y est désormais représentée, depuis les tablettes cunéiformes, les manuscrits médiévaux – bien que ceux-ci soient encore en petit nombre – et les incunables, jusqu’aux publications contemporaines les plus spécialisées, sous forme imprimée et numérique.

Le chercheur et le grand public découvrent ainsi la théologie, la philosophie et le droit canonique, l’archéologie biblique et l’exégèse contemporaine, la liturgie et l’ecclésiologie, mais aussi les sciences de l’éducation, et les sciences humaines dans leur acception la plus large : histoire antique et médiévale, littérature française et étrangère, art, musicologie, sciences sociales, histoire des sciences.

Le réseau des cinq bibliothèques dessert un public de plus de 6000 lecteurs, formé principalement d’étudiants en Licence et en Master des six Facultés, dont 600 doctorants et enseignants-chercheurs, ainsi que de lecteurs extérieurs (15%). La Bibliothèque de Fels est ouverte à tous les publics et payante, et permet l’emprunt à domicile de plus de 50 000 documents par an. L’emprunt est autorisé pour tout imprimé depuis 1900 (hors fonds patrimoniaux et sous réserve de leur état de conservation).

Des fonds particuliersFonds

Plus encore qu’un fonds à destination des étudiants de nos Facultés et que des collections spécialisées couvrant les cinq pôles de la Recherche à l’ICP, le réseau des bibliothèques compte nombre de gisements documentaires inexploités.

A l’abri des regards, parmi ses 15 kilomètres linéaires se trouvent des ensembles souvent peu connus, issus de dons ou de dépôts, mêlant imprimés et manuscrits, cartes et estampes, photographies, brochures ou documents dactylographiés, catalogues partiels et fichiers à tiroirs.
Ces fonds peuvent avoir plusieurs origines. Il ne saurait être question d’en dresser ici la liste exhaustive. Néanmoins, à titre d’initiation aux trésors de l’ICP, nous nous intéresserons ici aux fonds entrés récemment.

Des provenances diverses

Il arrive naturellement que des chercheurs de l’ICP transmettent leur bibliothèque de travail, ce qui est heureux, puisque le fruit de leur recherche s’y trouve déjà sous la forme des publications qu’ils auront transmises à la Bibliothèque au cours de leur carrière universitaire.

Il arrive également que des institutions ou des particuliers Livres précieuxsignent une convention avec l’ICP pour mettre à la disposition des lecteurs des collections spécialisées de haut niveau ou ayant appartenu à une personnalité importante du monde de la recherche ou de la culture ; enfin, parmi ces dons ou dépôts, une partie est destinée à la Réserve des livres rares et précieux de la Bibliothèque de Fels qui isole et protège les documents répondant à un certain nombre de critères : les plus anciens naturellement, les plus fragiles, et ceux que l’on nomme les ephemera, ou ceux dont la provenance, la marque de propriété ou quelque caractéristique bibliophilique les distinguent nettement du reste des collections.

Lorsque des propositions d’enrichissement des collections leur sont faites, les bibliothécaires, en accord avec la Recherche, jugent s’il est opportun d’intégrer ces dons ou ces dépôts aux collections existantes, ou de les conserver comme des fonds particuliers à part entière. Les critères alors mis en œuvre sont ceux du domaine de Recherche, de la cohérence documentaire, de l’état physique des fonds, de l’ancienneté et de l’originalité des exemplaires, de l’absence de conditions ou de restrictions liées au don, ainsi que de la place matérielle en magasins.

De l’Arménie à Port-Royal

Ainsi, sont entrés depuis les années 1970 des fonds tels que :

– la bibliothèque arménologique du professeur Haig Berbérian (1887-1978), érudit, déposée en 1979 grâce à la générosité de la Fondation Nourhan Fringhian ; elle compte, outre les archives et manuscrits de M. Berbérian, 1843 brochures en caractères latins, dont 1654 sont signalées dans le catalogue, ainsi que 140 titres de périodiques dont 16 au catalogue, et 2869 livres en caractères non latins, principalement en arménien et en russe, non catalogués ; voir l’allocution de Mgr Poupard à l’inauguration de la bibliothèque arménologique, le 12 mai 1981 ; fonds interrogeable par « recherche alphabétique »/ « cotes diverses » / cote [NF] ;

– le fonds Jean Mohammed Ben Abd-el-Jalil (1904-1979), prêtre catholique marocain, don en octobre 1979 à l’ICP comme le précise Claudine Lehmann dans « Nouvelles de l’ICP » ; 1352 titres en caractères latins signalés dans le catalogue, et environ 2020 volumes en arabe/farsi non inventoriés ; fonds interrogeable par « recherche alphabétique »/ « cotes diverses » / cote [AEJ] ;

– le fonds Stanislas Breton (1912-2005), philosophe ; entré en 2003 et 2006 à l’ICP, don de Stanislas Breton lui-même puis de Gabriel Brossard ; cote [Ms français 786] ; 755 livres, manuscrits de cours et d’articles de 1950 à 2004, classé en 32 boîtes d’archives ; livres et tirés-à-part sont signalés dans le catalogue ; inventaire en ligne ;

– le fonds Gabriel Le Bras (1891-1971), sociologue des religions ; entré en 2004, don de son épouse Mme Le Bras, sous la cote [Ms français 384] ; 3275 pièces réparties en 92 dossiers, comprenant lettres, notes, fascicules et bulletins diocésains, cartes, graphiques, formulaires d’enquête datés de 1930 à 1970, classé dans l’ordre des diocèses ayant répondu à « L’Enquête sur les pratiques religieuses en France » ; inventaire en ligne ;

– le fonds Philippe-Alexandre Rey-Herme (1914-2005), théologien, psycho-pédagogue ; entré en 2005 au Centre de documentation de l’ISP ; environ 2000 volumes allant du XVe au XXe siècle, couvrant l’histoire des institutions et des courants pédagogiques, de l’éducation des filles et des femmes, de la littérature de jeunesse, de la philosophie de l’éducation ; en cours de catalogage ; inventaire sur demande ;

– le fonds Maurice Zundel (1897-1975), prêtre et théologien ; don du père Bernard de Boissière, sj, en 2009 et 2012 ; environ 130 dossiers (conférences, lettres, florilèges, retraites homélies, retranscriptions de notes, choix de témoignages, études sur Zundel), quelques rares autographes de Zundel ; inventaire en cours ;

Maurice Zundel

Le Père Maurice Zundel (1897-1975)

– le fonds Emmanuel Mounier (1905-1950), philosophe ; entré en 2010 à l’ICP sous la cote [EM], don de l’AEM ; comprend 2140 titres (monographies, thèses, mémoires, tirés-à-part, brochures) provenant de la bibliothèque de l’Association des Amis d’Emmanuel Mounier et de la bibliothèque personnelle d’E. Mounier ; en cours de catalogage (1000 notices au 16/03/2015) ; fonds interrogeable par « recherche alphabétique »/ « cotes diverses » / cote [EM] ;

Emmanuel MounierEmmanuel Mounier (au centre), avec Lacroix et Domenach

– le fonds Louis Cognet (1917-1970) théologien ; entré en 2012 à l’ICP, don de M. Eric Jourdan-Green ; cours, manuscrits, notes de lectures, fonds XVIIe–XVIIIe, 2400 volumes sur le Grand Siècle et Port-Royal ; inventaire disponible sur demande, catalogage en cours ;

Louis CognetLe Père Louis Cognet (1917-1970)

– le fonds Lazariste, de la Congrégation de la Mission (St-Vincent-de-Paul), entré en 2014 à l’ICP, don et dépôt ; 5000 imprimés en théologie, histoire, philosophie, dont 150 imprimés rares ou précieux du XVIe siècle au XIXe ; catalogage en cours.

Comment les consulter : chantiers en cours

C’est naturellement dans le catalogue en ligne qu’on s’attend à trouver des informations sur ces fonds.
Cependant, ces collections comportent des caractéristiques qui les rendent parfois difficilement consultables: état d’origine, confusion dans le classement, langues rares qui requièrent un catalogueur spécialisé. C’est ce qui explique, par exemple, qu’une partie malheureusement limitée de la bibliothèque arménologique se trouve aujourd’hui cataloguée.

Néanmoins, nous avons indiqué pour chacun des fonds ci-dessus si un inventaire était réalisé ou non : lorsque c’est le cas, une simple liste ou un fichier peuvent être communiqués. Des opérations importantes de mise à jour du catalogue et d’amélioration de la qualité des notices sont en cours.

La principale est la rétroconversion du catalogue des imprimés antérieurs à 1811 qui a lieu depuis 2012 dans le SUDOC, où apparaissent aujourd’hui 15 000 notices, soit près de la moitié du fonds ancien. On peut aller dans la recherche avancée et restreindre par Bibliothèque de Fels et par date, afin de ne chercher que dans cet ensemble.
Parallèlement, le fonds lazariste est intégré au circuit entrant de catalogage courant depuis 2014. Le fonds Mounier également, si bien que la moitié s’en trouve aujourd’hui signalée.

Les fonds comportant des archives nécessitent un traitement spécifique dans CALAMES, le catalogue en ligne des archives de l’enseignement supérieur, en lien avec le Service des Archives de l’ICP.

Un important travail reste à accomplir, en lien avec les chercheurs et avec les bibliothèques extérieures, pour mieux valoriser ces fonds particuliers, achever leur signalement dans le catalogue, assurer leur conservation dans de bonnes conditions, voire les numériser au sein de programmes nationaux.

Trouvez toutes les informations pratiques (accès, horaires, prêt) sur le Portail documentaire des bibliothèques.

Christophe Langlois
Conservateur des Bibliothèques de l’Institut Catholique de Paris