Archives par mot-clé : Première guerre mondiale

Parution du n° 132 de Transversalités

ombreLe n° 132 de la Revue de l’Institut Catholique de Paris – Transversalités vient de paraître, sur le thème « Penser après 1914 ».

La périodisation de l’histoire contemporaine conduit parfois à proposer l’hypothèse d’un « court xxe siècle » qui débute en 1914, et s’achève en 1991. 1914 marquerait ainsi la fin d’un monde et le début de la construction d’un nouveau « siècle ». Ce xxe siècle n’est pas seulement défini par la séquence des événements politiques qui le scandent, mais également par les évolutions qui le caractérisent sur le plan de la pensée, de la culture, des paradigmes politiques qui en sont proposés comme clefs d’interprétation. 1914 apparaît ainsi non seulement comme une fracture dans l’histoire des nations européennes, mais comme le premier moment d’une crise, c’est-à-dire d’un « jugement décisif réorientant le devenir», selon la formule proposée par Julien Farges.

Quatre portes d’entrée sont proposées par le dossier « Penser après 1914 », pour investir différents aspects de la « crise » inaugurée par la grande guerre, d’un point de vue historique, littéraire, philosophique et théologique.

Consultation du sommaire du n° 132 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Abonnements et ventes au numéro  :
SER – Abonnement Transversalités
tel: 33 (0) 1 44 39 48 04
courriel: abonnements.transversalites@ser-sa.com

Colloque international et interdisciplinaire : 1914, neutralités, neutralismes en question

Colloque 1914Alors que l’Europe s’embrase en août 1914 sans que personne n’imagine encore l’ampleur du conflit, les débats
sont déjà nombreux sur la pertinence de l’engagement qu’il soit politique, idéologique, économique ou religieux.
Les États, les groupes d’opinion et les individus optent pour des positions dictées par leur conscience ou par les
intérêts politiques. La guerre durant, les neutralismes les plus affirmés vont être mis à mal. Dans le cadre d’une approche historique,
géographique, littéraire et artistique, l’objet de ce colloque est d’examiner l’évolution des enjeux géopolitiques
et des débats d’ordre moral, spirituel ou idéologique qui ont conduit les défenseurs de la neutralité à maintenir
leur position pendant toutes ces années ou à s’engouffrer de gré ou de force dans la voie de l’interventionnisme.

Ce colloque est organisé les 13 et 14 novembre 2014 à l’Institut Catholique de Paris.

Vous pouvez consulter le programme détaillé de ce colloque ici.