Archives par mot-clé : théologie dogmatique

Lecture et analyse de Herrlichkeit. Schau der Gestalt, par Hans Urs von Balthasar (1961)

Hans Urs von Balthasar n’a pas écrit de traité de théologie fondamentale. En revanche, le premier volume de Herrlichkeit. Schau der Gestalt (La Gloire et la croix. Vision de la figure) se caractérise par une intention épistémologique précise : sortir du modèle apologétique moderne tributaire du principe de raison suffisante, en adoptant des principes puisés dans des sources philosophiques, littéraires et scripturaires qui constituent une refonte radicale du cahier des charges de toute théologie fondamentale. Le séminaire doctoral a pour but d’analyser un texte complexe sous l’angle de ses sources et du contexte immédiat qui le caractérise.

Ce séminaire est animé par les Professeurs Vincent Holzer et Jean-Louis Souletie. Il a lieu à l’Institut Catholique de Paris le premier semestre de l’année universitaire 2016-2017, le jeudi de 9 h à 11 h, à partir du 22 septembre 2016.

Séminaire de recherche : Cours d’historiographie christologique moderne et contemporaine

Le cours a pour but de situer la christologie dans une histoire de la raison et de la vérité. A l’aube du XXe siècle, la christologie est un champ de ruines, partagé entre deux courants qui s’ignorent, le courant « ontologiste » d’une part, marqué par un renouveau du « scotisme », puis le courant « historiciste » d’autre part, marqué quant à lui par la naissance de la science historique. La rupture entre ontologie et histoire touche de plein fouet la christologie, sommée de se loger dans la distinction kantienne entre Idée et phénomène.

Le courant « historiciste », de tendance libérale, ne congédie pas totalement la métaphysique, mais il récuse sa forme prémoderne et lui préfère un substitut métaphysique apparenté à une philosophie de l’esprit. Ainsi, les problèmes de constitution du discours christologique dans la période contemporaine ne sont nullement indépendants des problèmes plus vastes qui touchent aux métamorphoses que subit la philosophie de la connaissance. C’est dans ce contexte que nous étudierons l’introduction du syntagme « christologie » en théologie et les évolutions qui ont marqué sa lente métamorphose dans la période contemporaine.

Ce séminaire est animé par le Professeur Vincent Holzer. Il a lieu à l’Institut Catholique de Paris du 28 janvier au 9 juin 2016.

Séminaire de recherche : Lecture et analyse de L’Homme à l’écoute de la Parole (Hörer des Wortes) de Karl Rahner

C’est au cours du semestre d’été de 1936 que Karl Rahner professa les célèbres Salzburger Hochschulwochen (Leçons de Salzbourg) publiées en 1941 sous le titre : Hörer des Wortes.

Comme tant d’autres à la même époque, K. Rahner prit congé de l’extrinsécisme dogmatique, en substituant à l’apologétique
défensive une philosophie de la religion d’un genre nouveau.
Elle ne se conçoit ni comme un savoir auxiliaire, ni comme un « vestibule » (Vorhof) comparable à l’ordre des praeambula fidei. Elle est définie comme une « ouverture prête à la théologie » (eine bereite Offenheit für Theologie), dont le premier pas est assuré par une « ontologie générale » expurgée de ses relents modernes de science générale de l’« étant en tant qu’étant » (ens in quantum ens).

Sous cette conceptualité rigoureuse et novatrice, Rahner fit œuvre de théologie fondamentale. Hörer des Wortes sera lu intégralement,
grâce à des méthodes appropriées de lecture et à une mise en contexte de l’œuvre dans le champ plus englobant de la théologie du XXe siècle.

Ce séminaire est animé par le Professeur Vincent Holzer. Il a lieu à l’Institut Catholique de Paris du 22 septembre 2015 au 12 janvier 2016.

Séminaire de recherche : La notion de Révélation, une question philosophique et théologique

La notion de Révélation, dont les usages abondent dans les premières décennies du 20e siècle, n’est pas sans parenté avec l’apparition de la notion moderne de theologia naturalis. Elle en est à la fois le contrepoint et le pôle complémentaire, d’où son ambivalence potentielle. Nous étudierons l’apparition et le développement de cette notion dans le contexte de la théologie moderne. Nous prêterons une attention particulière à la manière dont elle fut intégrée dans le discours et les systèmes philosophiques et nous évaluerons à quelle condition elle peut et doit échapper à des interdits philosophiques. Réarticulée à la notion patristique d’économie, elle bénéficie d’une juste intelligibilité.

Ce séminaire de recherche est animé par le Professeur Vincent Holzer et a lieu à l’Institut Catholique de Paris du 23 septembre 2014 au 20 janvier 2015, le mardi de 16h à 18h.