La liturgie : obstacle ou chance pour le dialogue œcuménique ?

Depuis Vatican II, l’engagement de l’Église catholique dans le dialogue œcuménique a connu des avancées spectaculaires mais aussi, et parfois en même temps, des passages plus difficiles. La liturgie apparaît cependant souvent comme un lieu de divergences pratiques et théoriques qui semblent inconciliables.

Dans un ouvrage de synthèse (Où bat le cœur de la foi. Une vie au service de l’unité, Lessius, 2011, original : Herder, 2008), le Cardinal Walter Kasper a proposé une vision stimulante d’une recherche de l’unité pour le XXIe siècle placée sous le signe d’une diversité réconciliée. A partir d’une lecture thématique de cet ouvrage, le séminaire s’attachera à voir comment on peut interpréter la liturgie catholique en vue d’une recherche œcuménique éclairée par la notion de consensus différencié. La célébration de la Semaine Sainte, comme cœur de la liturgie chrétienne, servira de lieu spécifique où se manifestent les diverses représentations et sensibilités qui peuvent favoriser l’accès à une foi commune dans la célébration de l’unique Mystère.

Ce séminaire annuel de 28 heures animé par  Patrick Prétot est réservé aux étudiants de D1 à Dn. Il a lieu à l’Institut Catholique de Paris le jeudi 13 septembre et le mercredi 5 juin de 9 h à 12 h 30 et les mercredis 13 septembre ; 17 octobre ; 14 novembre ; 12 décembre ; 23 janvier ; 20 février ; 20 mars ; 17 avril ; 22 mai et 5 juin, de 9 h à 11 h 30.