2 novembre 2020 – Vincent Delecroix « La machine consolante. Deuil et ressource numérique »

La deuxième séance du séminaire « Éducation et soin à l’ère du numérique » aura lieu le lundi 2 novembre 2020 de 18h à 20h .

Les organisateurs du séminaire, Cynthia Fleury (Cnam) et Camille Riquier (ICP), recevront le philosophe Vincent Delecroix.

En raison du confinement, la séance aura lieu en visioconférence sur la plateforme Zoom. Inscription à l’adresse suivante.

Argument :

Si le deuil et la consolation ont, d’une certaine manière, toujours réclamé, pour le meilleur et pour le pire, des « techniques », dont les plus anciennes sont partie intégrante des éthiques post-socratiques, il se trouve que les avancées technologiques actuelles et le développement du numérique semblent fournir des ressources inédites aux individus endeuillés.

L’usage de ces ressources n’est pas neutre : non seulement il implique certaines conceptions du deuil et de la consolation susceptibles d’être contestées, mais, indépendamment des effets psychologiques discutables qu’il peut produire, il interroge profondément un rapport à la mort et plus généralement à ce qui est perdu dont on sait combien il est socialement structurant.

Intervenant :

Vincent Delecroix est spécialiste de philosophie de la religion et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études. Auteur d’une œuvre philosophique et littéraire significative, il a obtenu en 2009 le Grand prix de littérature de l’Académie française et en 2020 le Prix des Rencontres philosophiques de Monaco pour son livre Apprendre à perdre (Paris, Payot & Rivages, coll. « Bibliothèque Rivages », 2019).