Séminaire de recherche : Cours d’historiographie christologique moderne et contemporaine

Le cours a pour but de situer la christologie dans une histoire de la raison et de la vérité. A l’aube du XXe siècle, la christologie est un champ de ruines, partagé entre deux courants qui s’ignorent, le courant « ontologiste » d’une part, marqué par un renouveau du « scotisme », puis le courant « historiciste » d’autre part, marqué quant à lui par la naissance de la science historique. La rupture entre ontologie et histoire touche de plein fouet la christologie, sommée de se loger dans la distinction kantienne entre Idée et phénomène.

Le courant « historiciste », de tendance libérale, ne congédie pas totalement la métaphysique, mais il récuse sa forme prémoderne et lui préfère un substitut métaphysique apparenté à une philosophie de l’esprit. Ainsi, les problèmes de constitution du discours christologique dans la période contemporaine ne sont nullement indépendants des problèmes plus vastes qui touchent aux métamorphoses que subit la philosophie de la connaissance. C’est dans ce contexte que nous étudierons l’introduction du syntagme « christologie » en théologie et les évolutions qui ont marqué sa lente métamorphose dans la période contemporaine.

Ce séminaire est animé par le Professeur Vincent Holzer. Il a lieu à l’Institut Catholique de Paris du 28 janvier au 9 juin 2016.