Architecture et liturgie au XVIIIe siècle par Gilles Drouin

Publication de l’ouvrage Architecture et liturgie au xviiie siècle. Offrir avec et pour le peuple, Paris, Cerf, coll. « Lex orandi », 2020, 408 p.

Mettre l’architecture et la liturgie en dialogue, et prendre au sérieux l’architecture sacrée comme lieu théologique : tel est le propos de cet ouvrage, à partir de trois églises post-tridentines françaises.

Cette opération présente un triple intérêt : méthodologique pour les théologiens qui peinent à faire de la théologie à partir de corpus non textuels, historique et documentaire pour les historiens de l’architecture, et pour tous, théologiens, pasteurs et architectes engagés dans la réflexion sur l’espace liturgique 50 ans après Vatican II. Il se présente, ainsi que l’écrit l’architecte Jean-Marie Duthilleul dans sa préface, comme une « pierre de fondation » afin de penser des espaces sacrés… pour aujourd’hui.

Gilles Drouin, prêtre du diocèse d’Évry, est maître de conférences au Theologicum-Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l’Institut Catholique de Paris. Il est membre du pôle “Théologie des Pratiques” de l’Unité de Recherche “Religion, Culture et Société”.

Du bon usage des normes en liturgie par Hélène Bricout (éd.)

Publication de l’ouvrage Du bon usage des normes en liturgie. Approche théologique et spirituelle après Vatican II, Paris, Cerf, coll. « Lex orandi », 2020, 421 p.

Alors que la majorité des clercs et des fidèles ont vécu la réforme liturgique comme la délivrance d’un carcan normatif, et que la liturgie semblait avoir trouvé un mode paisible de régulation, des attitudes plus contrastées, voire de véritables oppositions, sont apparues ces dernières années. Le rapport aux normes en liturgie devenait désormais problématique en France, et il était temps de tout remettre à plat. Cet ouvrage collectif montre ainsi que les normes supposées ou mises en œuvre par les livres liturgiques réformés requièrent un véritable sens théologique et pastoral du rituel. Il propose des repères pratiques et une réflexion de fond pour que son lecteur retrouve un rapport aux normes cohérent avec l’esprit de la réforme liturgique de Vatican II. Pédagogique et clair, il souhaite aider à la formation des personnes au service de la liturgie.

Avec les contributions d’Hélène Bricout (dir.), François Cassingena-Trévedy, Nicolas Cochand, Gilles Drouin, Luc Forestier, Isaïa Gazzola, Sébastien Guiziou, Winfried Haunerland, Albert Jacquemin, l’archevêque Job de Telmessos, Martin Klöckener, Christophe Lazowski, Bénédicte-Marie Mariolle, Thomas O’Loughlin, Olivier Praud, Patrick Prétot, Yann Raison du Cleuziou, Jean-Claude Reichert.

Parution du n° 152 de Transversalités “Punir”

Si notre malheur est de ne pouvoir éviter le scandale de la peine, à la réflexion, on le voit, le danger qui nous menace aujourd’hui est de tendre, voire de tout faire, pour l’éviter tout de même, fût-ce pour des raisons différentes. S’appuyer sur des procédures pénales bancales ou sur de nouvelles procédures assistées par les outils numériques ainsi que par des algorithmes capables de prédéterminer le verdict à rendre, ce sont autant de moyens de contourner le scandale, de court-circuiter le temps de la délibération, de se cacher sa faillibilité, de se dérober enfin devant sa propre responsabilité. En supprimant le dard qui nous oblige à nous confronter en conscience, non sans inquiétude, au devoir de punir, il se pourrait que le remède se découvre pire que le mal, et qu’en s’empêchant de faire le mal, on prive la Justice, l’Éducation et l’Église de pouvoir faire le bien.

Consultation du sommaire du n° 152 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Abonnements  :
SER – Abonnement Transversalités au 33 (0) 1 44 39 48 04
courriel : abonnements.transversalites@ser-sa.com

Vente au numéro à l’accueil de l’ICP ou au 01 44 39 52 08 ou à transversalites@icp.fr

Le pontificat de Pie XII (1939-1958) à la veille de l’ouverture des archives vaticanes

L’ouverture, prévue pour le 2 mars 2020, des archives vaticanes de recherche concernant le pontificat de Pie XII (1939-1958) a suscité un vif engouement. La richesse des archives romaines, qui  débordent les enjeux strictement confessionnels, devrait permettre d’interroger à nouveaux frais cette période complexe et cruciale de l’histoire de l’Europe et du monde.

Dans ce contexte, ce séminaire entend établir un état des lieux de l’historiographie abondante – et souvent polarisée – sur le pontificat du pape Pacelli, mais aussi identifier les thématiques innovantes et susceptibles de fédérer les recherches à venir en histoire et en sciences sociales.

La troisième séance de ce parcours intitulée “Le Saint-Siège et les mutations de la souveraineté de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide” aura lieu le jeudi 30 janvier 2020, de 9 h à 17 h, à l’Institut Catholique de Paris.

Laura Pettinaroli, maître de conférences à la Faculté des Lettres de l’Institut Catholique de Paris, membre du pôle “Éthique, Morale et Institutions” de l’Unité de Recherche “Religion, Culture et Société”, fait partie du comité d’organisation.

Inscriptions : seminairepiexii@gmail.com

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le programme détaillé.