5 octobre 2020 : « Entre éducation et soin », première séance du séminaire « Éducation et soin à l’ère du numérique »

Dans le cadre de la Chaire « Numérique & Citoyenneté », Cynthia Fleury-Perkins, professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers et titulaire de la Chaire Humanités et Santé du Cnam, ainsi que de la Chaire de philosophie de l’hôpital Sainte-Anne, animera avec Camille Riquier, Vice-Recteur à la Recherche de l’ICP, la première séance du séminaire « Éducation et soin à l’ère du numérique ». Elle aura lieu à l’Institut Catholique de Paris le lundi 5 octobre 2020 de 18h à 20h (inscription libre à l’adresse suivante).

Argument : Trois métiers, selon Freud, qui se rejoignent par leur impossibilité : analyser, éduquer et gouverner. Quelle dialectique entre les trois actes ? Sont-ils, chacun, condition des deux autres ? Faut-il, à l’inverse, les séparer inlassablement ? Le tout dans un univers panoptique où plus rien n’est séparé. Les réseaux numériques ont pénétré nos vies, et mêlent comme jamais auparavant la sphère publique à celle de l’intime. Par leur capacité à tout mettre en relation avec tout, ils brouillent les lieux institutionnels qui étaient jusqu’ici réservés à l’exercice respectif de chacun de ces métiers : l’Hôpital, l’École, l’État. Ils court-circuitent les intermédiaires ; en nivelant également les échanges, ils invitent également à plus de réciprocité. Ce sont alors les figures du patient, de l’élève et du citoyen qui s’en trouvent requalifiées et qu’il faut interroger à nouveaux frais.

16 octobre 2020 : Conférence de rentrée du Collège doctoral

La semaine méthodologique de rentrée du Collège doctoral de l’ICP se clôturera le vendredi 16 octobre 2020 (14h-16h) par la conférence « Style et phénomène. Dilthey, Husserl, Heidegger» d’Emmanuel Housset, Professeur à l’Université de Caen Normandie (inscription libre à l’adresse suivante).

Le Collège doctoral de l’Institut Catholique de Paris organise chaque année une semaine méthodologique de rentrée pour l’ensemble des doctorants qu’il réunit.  Elle a pour objectif d’apporter aux doctorants des outils méthodologiques et des savoir-faire pour faciliter leur travail de recherche et d’écriture. Elle est ouverte à l’ensemble des doctorants de l’ICP et des établissements partenaires, quelle que soit leur année d’inscription en thèse.

Le blasphème par Ludovic Danto et Cédric Burgun (éds.)

Publication de : Le blasphème. Le retour d’une question juridique oubliée entre droits sacrés et droits civils, Paris, Artège Lethielleux, 2020, 170 p.

La question du blasphème a fait sa réapparition dans les sociétés occidentales alors même que notre époque semblait l’avoir abandonnée au nom de la liberté de conscience et de la liberté d’expression : tout citoyen est interpellé et l’expérience juridique des États et des religions est sollicitée. Ainsi, celui qui veut appréhender cette notion de blasphème se doit d’embrasser divers systèmes juridiques sans oublier que ces derniers entrent en dialogue et se confrontent à des approches théologiques et philosophiques. Derrière l’apparente simplicité dans le discours quotidien du terme blasphème se cache une réflexion complexe entre régulation du croire et régulation de la vie sociale.

Ludovic Danto est professeur à la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris et membre du pôle « Éthique, Morale et Institutions » de l’Unité de Recherche « Religion, Culture et Société ».

Cédric Burgun est maître de conférences à la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris et membre du pôle « Éthique, Morale et Institutions » de l’Unité de Recherche « Religion, Culture et Société ».