Archives par mot-clé : Deuil

Parution du n° 161 de Transversalités “La mort dérobée”

“Depuis des mois, les gouvernements et les médias ne cessent d’émettre d’étranges bulletins houlographiques : à l’heure où nous écrivons ces lignes, la « cinquième vague » déferle sur la France et l’on parle déjà de la suivante. Qui dit « vague » dit « mer » et qui dit « mer » a conscience de l’appel des navigations et consent au danger des naufrages ; or il faut bien reconnaître que ces « vagues » épidémiques ont provoqué, dans nos sociétés occidentales habituées à des situations sanitaires maîtrisées, de vrais naufrages humains, laissant un certain nombre de nos contemporains sur des îles désertes, dans un état de sidération les privant des deuils nécessaires à la vie. Pour beaucoup d’entre eux, la séparation d’avec l’être aimé a été l’affaire d’un instant, d’un signe fugace, assuré de retrouvailles prochaines à l’hôpital ; et puis, plus rien… Les portes des lieux du soin et du deuil, en se fermant pour éviter des risques sanitaires, ont fait du quotidien des survivants des rives oubliées : privés des gestes charnels de la compassion dus au défunt, et de ceux qu’offre la société pour reconnaître et consoler, les proches des disparus cherchent aujourd’hui encore à comprendre ce prix des corps que la seule conscience de la mort ne suffit pas à payer (Ouverture de l’article d’Arnaud Montoux).”

Dans ce dossier consacré à la mort dérobée, la revue Transversalités propose une réflexion pluridisciplinaire sur la mort et sur les expériences difficiles vécues autour du deuil avec la crise du covid.

Consultation du sommaire du n° 161 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Abonnements  :
SER – Abonnement Transversalités au 33 (0) 1 44 39 48 04
courriel : abonnements.transversalites@ser-sa.com

Vente au numéro à l’accueil de l’ICP ou au 01 44 39 52 08 ou à transversalites@icp.fr

 

 

2 novembre 2020 – Vincent Delecroix “La machine consolante. Deuil et ressource numérique”

La deuxième séance du séminaire “Éducation et soin à l’ère du numérique” aura lieu le lundi 2 novembre 2020 de 18h à 20h .

Les organisateurs du séminaire, Cynthia Fleury (Cnam) et Camille Riquier (ICP), recevront le philosophe Vincent Delecroix.

En raison du confinement, la séance aura lieu en visioconférence sur la plateforme Zoom. Inscription à l’adresse suivante.

Argument :

Si le deuil et la consolation ont, d’une certaine manière, toujours réclamé, pour le meilleur et pour le pire, des “techniques”, dont les plus anciennes sont partie intégrante des éthiques post-socratiques, il se trouve que les avancées technologiques actuelles et le développement du numérique semblent fournir des ressources inédites aux individus endeuillés.

L’usage de ces ressources n’est pas neutre : non seulement il implique certaines conceptions du deuil et de la consolation susceptibles d’être contestées, mais, indépendamment des effets psychologiques discutables qu’il peut produire, il interroge profondément un rapport à la mort et plus généralement à ce qui est perdu dont on sait combien il est socialement structurant.

Intervenant :

Vincent Delecroix est spécialiste de philosophie de la religion et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études. Auteur d’une œuvre philosophique et littéraire significative, il a obtenu en 2009 le Grand prix de littérature de l’Académie française et en 2020 le Prix des Rencontres philosophiques de Monaco pour son livre Apprendre à perdre (Paris, Payot & Rivages, coll. “Bibliothèque Rivages”, 2019).