Archives par mot-clé : Philosophie contemporaine

Judaïsme et christianisme dans la philosophie contemporaine par Philippe Capelle-Dumont et Danielle Cohen-Levinas (éds.)

Publication de : Philippe Cappelle-Dumont et Danielle Cohen-Levinas (éds.), Judaïsme et christianisme dans la philosophie contemporaine, Paris, Cerf, coll. « Les cahiers de la Faculté de droit canonique de l’ICP », 2021, 440 p.

La relation entre les deux traditions du judaïsme et du christianisme a fait l’objet, depuis le début du xxe siècle, d’approches philosophiques fondamentales que le présent ouvrage s’efforce de réunir et de ressaisir. De Rosenzweig à Levinas, de Bergson à Maritain, de Péguy à Sartre et de Simone Weil à Ricoeur, c’est une constellation théorique singulièrement contrastée qui s’y manifeste, mettant en lumière une histoire philosophique inspiratrice de notre espace religieux et politique. Il ne s’agit cependant pas ici de rejouer philosophiquement les antagonismes historiques. Les textes rassemblés dans ce volume posent en effet de manière irréductible la question : qui est l’autre ? À quels types d’altérations et de complémentarités la pensée est-elle ici confrontée ? Il ne saurait donc être question d’autre chose que de trouver une orientation et une signification là où les déterminations historiques ont parfois recouvert ce qu’il est permis d’appeler l’exception judéo-chrétienne.

Philippe Capelle-Dumont est professeur à l’Université de Strasbourg et doyen honoraire de la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Paris.

Triduum philosophique d’Emmanuel Falque

Parution de l’ouvrage Triduum philosophique (Le Passeur de Gethsémani, Métamorphose de la Finitude, Les Noces de l’Agneau), Paris, Cerf, 2015, 691 pages.

9782204104050-551120b97a2c3Voici, réunies en un seul volume, trois œuvres fondamentales de la philosophie contemporaine.
Voici la lecture continue qu’Emmanuel Falque mène des trois jours de la Passion du Christ.
Voici, récapitulée, l’expérience de Dieu qui est celle de l’homme.

Qu’en est-il de l’épreuve de l’angoisse, de la souffrance, de la mort à laquelle conduit le vendredi saint ? Qu’en est-il de l’épreuve de la naissance et de la résurrection à laquelle ouvre le dimanche pascal ? Qu’en est-il de l’épreuve du corps et de l’éros, de l’animalité et du chaos intérieur à laquelle appelle le jeudi saint ? C’est bien Le Passeur de Gethsémani qui, en opérant la Métamorphose de la finitude, institue Les Noces de l’Agneau.
Ce triduum philosophique interroge l’humain pour dire et définir les conditions de son assomption par le divin.
Une œuvre capitale dont le rayonnement international ne fait que grandir.

Emmanuel Falque est professeur et Doyen de la Faculté de philosophie de l’Institut Catholique de Paris.