Archives par mot-clé : Révélation

La Révélation. Lectures philosophiques et théologiques par Jérôme de Gramont et Vincent Holzer (éd.)

Publication de : La Révélation. Lectures philosophiques et théologiques, Paris, Cerf, 2020, 300 p.

Lorsque, le 15 avril 1630, dans une lettre adressée à Mersenne, Descartes décréta que révélation et théologie étaient des réalités non seulement réversibles mais identiques, le destin philosophique de la notion de révélation fut scellé et consommé. L’identité posée entre théologie et révélation est un événement instaurateur, une décision philosophique et nullement théologique. Elle a pour conséquence de ne laisser à la théologie qu’un espace de plus en plus réduit, jusqu’à ce qu’il devienne indiscernable et relègue ainsi la théologie hors de toute vérification rationnelle. Si la théologie est identique à la révélation, elle n’en est plus l’interprète puisqu’elle se confond totalement avec son objet. Cette identification tendancielle laisse le champ libre à l’investigation philosophique qui s’empare du concept de révélation et le soumet à la critique. Ce faisant, théologie et philosophie ne peuvent plus se rencontrer puisque, pour théologiser, il faudrait « être plus qu’un homme ». Lorsque Kant réclame une « théologie de la raison », il réclame que la révélation ne soit plus conçue comme un phénomène. C’est à cet endroit que la théologie impose une résistance qui va lui permettre de renaître, réclamant que le rapport de l’Idée au phénomène se résolve selon les dimensions propres à un événement de révélation qu’aucune théologie naturelle ou rationnelle ne peut raisonnablement épuiser.

Jérôme de Gramont est professeur à la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Paris et membre du pôle « Philosophie et Théologie » de l’Unité de Recherche « Religion, Culture et Société ».

Vincent Holzer est professeur au Theologicum (Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses) de l’Institut Catholique de Paris et membre du pôle « Philosophie et Théologie » de l’Unité de Recherche « Religion, Culture et Société ».

Séminaire de recherche de la Chaire Dominique Dubarle : Révélation et Philosophie

Séminaire de recherche conjoint de la Chaire de Philosophie et Théologie Domique Dubarle : Révélation et philosophie (3): lecture de saint Augustin, De Civitate Dei comme accomplissement de la tradition de l’apologie.

Le De Civitate Dei reste un ouvrage singulier, relativement en marge des autres œuvres de saint Augustin. On le relira suivant l’hypothèse qu’il s’agit d’une prise et d’un accomplissement du genre littéraire et argumentatif de l’apologie des chrétiens face au monde, dans la tradition de Justin (séminaire 2011/2), et de Tertullien (séminaire 2012/3) On cherchera enfin à définir, à partir de ce paradigme, les caractéristiques contemporaines d’une telle apologie.

Ce séminaire est animé par le Professeur Jean-Luc Marion, Membre de l’Académie Française, Professeur à l’Université de Chicago, Titulaire de la Chaire Dominique Dubarle à l’Institut Catholique de Paris.

Les séances auront lieu les 14, 21 et 28 octobre, les 4, 18 et 25 novembre et les 2, 9 et 16 décembre 2015.

Séminaire de recherche : La notion de Révélation, une question philosophique et théologique

La notion de Révélation, dont les usages abondent dans les premières décennies du 20e siècle, n’est pas sans parenté avec l’apparition de la notion moderne de theologia naturalis. Elle en est à la fois le contrepoint et le pôle complémentaire, d’où son ambivalence potentielle. Nous étudierons l’apparition et le développement de cette notion dans le contexte de la théologie moderne. Nous prêterons une attention particulière à la manière dont elle fut intégrée dans le discours et les systèmes philosophiques et nous évaluerons à quelle condition elle peut et doit échapper à des interdits philosophiques. Réarticulée à la notion patristique d’économie, elle bénéficie d’une juste intelligibilité.

Ce séminaire de recherche est animé par le Professeur Vincent Holzer et a lieu à l’Institut Catholique de Paris du 23 septembre 2014 au 20 janvier 2015, le mardi de 16h à 18h.

Séminaire de recherche de la Chaire Dominique Dubarle : Révélation et Phénoménologie

Ce séminaire est animé par le Professeur Jean-Luc Marion, Membre de l’Académie Française, Professeur à l’Université de Chicago, Titulaire de la Chaire Dominique Dubarle à l’Institut Catholique de Paris.

Au cours de l’année 2013-2014, le séminaire avait examiné les apories théologiques du concept, l’histoire de ses définitions dogmatiques, sa possible reprise selon des concepts empruntés à la phénoménologie et enfin quelques approches des occurrences d’apoclaypsis dans le nouveau Testament.

Le séminaire de cette année reprendra et prolongera cette enquête en examinant : (a) les concepts philosophiques de révélation élaborés par Hegel et Schelling, et leurs apories respectives ; (b) leurs reprises théologiques par Barth et Balthasar, ainsi que ses limites ; (c) on tiendra aussi compte des tentatives de S. Breton, P. Ricœur, J.-Y. Lacoste. Sur ces bases, on tentera une approche phénoménale des récits du triduum pascal.

Les séances auront lieu les mercredis 15, 22, 29 octobre ; 19 et 26 novembre ; 3, 10 et 17 décembre ; 7 et 14 janvier.