Archives par mot-clé : sainteté

Parution du n° 156 de Transversalités « Héroïsme et sainteté »

La question essentielle qui se pose à nous est de savoir si une figure contemporaine du héros ou du saint existe et si elle peut avoir un sens.

Il y a des vertus qui sont invisibles à la surface mais qui, insoupçonnées, n’œuvrent pas moins dans les profondeurs de l’âme où elles plongent leurs racines. Le saint chrétien prolonge le héros antique par le martyre. En étudiant la manière dont ils se sont articulés l’un à l’autre, Marie-Françoise Baslez donne à la réflexion d’ensemble sa base historique fondamentale.

La vie des saints a montré que les coups d’éclat ne sont pas nécessaires à l’héroïsme et combien il peut y avoir d’héroïsme dans la sainteté elle-même. Tel serait « l’héroïsme de la patience cachée » qu’Arnaud Montoux contribue à faire résonner dans la vie et l’œuvre de Marie Noël, en éloignant le lecteur du bruit des canons qui empêchent de l’entendre. Inversement, comme l’écrit Alexandre de Vitry, la sainteté a pu revêtir, en raison de sa proximité avec l’héroïsme, un « caractère profondément civique » qu’elle n’avait pas à l’origine.

Identifiant l’idolâtrie moderne du moi comme étant le principal obstacle à la grandeur véritable, l’article de Robert Redeker invite à souligner, en ces temps de nihilisme, la nécessité de prendre à nouveau la sainteté en modèle. Le monde moderne serait-il le plus petit des mondes, il demeure suffisamment vaste pour accueillir des types très différents d’héroïsme et de sainteté, et peut-être un héroïsme et une sainteté qui lui soient propres.

Notre époque ne manquerait pas tant de grandes personnalités que d’oreilles assez fines pour continuer, dans le grand fracas de l’histoire, à entendre leur appel. Emmanuel Gabellieri suit ainsi le destin croisé de deux femmes d’exception, « mortes toutes deux en 1943 dans leur lutte contre le nazisme » : Simone Weil et Etty Hillesum. Philosophe ou femme de lettres, elles ont eu en partage un même geste qui inspira leur vie et leur œuvre : un « don total de soi […] là précisément où l’absence de Dieu est la plus grande ».

 

La revue Transversalités fait peau neuve avec une nouvelle maquette !

« À l’image de sa couverture, nous l’avons voulue sobre et élégante, ancrée dans l’institution qui la porte et, en même temps, ouverte sur la très vaste communauté des chercheurs dont elle accueille régulièrement les travaux. »

« Puisse ici le lecteur ouvrir la revue Transversalités et, tout en découvrant sa forme nouvelle, elle-même la redécouvrir. »

Consultation du sommaire du n° 156 et accès aux articles en ligne sur le portail Cairn.

Abonnements  :
SER – Abonnement Transversalités au 33 (0) 1 44 39 48 04
courriel : abonnements.transversalites@ser-sa.com

Vente au numéro à l’accueil de l’ICP ou au 01 44 39 52 08 ou à transversalites@icp.fr