Chine, une nouvelle puissance culturelle ? par Emmanuel Lincot

Publication de : Emmanuel Lincot, Chine, une nouvelle puissance culturelle ? Soft power & Sharp power, Paris, MkF, coll. « Les essais médiatiques », 2019, 176 p.

La culture, au même titre que l’économie, est un instru­ment de la puissance chinoise. Mais séduire le monde en faisant usage de son seul soft power ne suffit pas. L’État-parti communiste entend aussi diffuser de manière plus active des valeurs néo-confucéennes et conservatrices en ouvrant de Nouvelles routes de la soie et en recourant à l’Intelligence Artificielle, puissants vecteurs pour installer les intérêts du régime dans le monde. Ce sharp power mobilisé par Pékin est observable dans des champs d’activités aux applications très diverses. Que ce soit en créant ses propres industries culturelles dans le domaine de l’audiovisuel, en développant son marché de l’art ou à travers l’élaboration d’un discours nationaliste, tous garants d’une cohésion entre la Chine continentale et ses diasporas, Xi Jinping met en oeuvre une stratégie à vocation mondiale.

La culture est au cœur du projet chinois et avec elle, pourrait naître une toute autre grammaire des relations internationales. C’est sous cet angle inédit qu’Emmanuel Lincot nous donne ici des clés pour comprendre ce qui, au-delà même de la Chine, engage définitivement notre avenir.

Emmanuel LINCOT est Professeur à l’Institut Catholique de Paris. Spécialiste d’histoire politique et culturelle de la Chine contemporaine, il est également Chercheur associé à l’Institut des Relations internationales et stratégiques (IRIS). Il a créé le Master Stratégies muséales et gestion de projet – Asie et a réalisé le premier MOOC sur la géopolitique de la Chine, en partenariat avec France Université Numérique. Il est l’auteur chez MkF de Chine, une nouvelle puissance culturelle ?