Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU – L’existence à l’œuvre. Philosophie de Jankélévitch

Publication de : Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU, L’existence à l’œuvre, Paris, PUF,  coll. Hors collection, novembre 2023, 312 p.

L’unité d’une œuvre d’apparence éclatée se gagne dans la formulation d’un dénominateur commun à toutes ses parties. L’erreur qui consiste à voir dans la pensée de Vladimir Jankélévitch un émiettement de considérations morales sur les vertus réside dans une cécité qui suppose, pour recouvrer la vue, de comprendre cette œuvre comme une philosophie de l’existence. Cette philosophie n’est pas moins une métaphysique qu’une morale.

En ce sens, l’existence se décline sur le plan métaphysique comme un fait et sur le plan moral comme une tâche. Le foisonnement qui devait ainsi ruiner l’unité de cette œuvre rejoint le principe qui le commande et installe l’exigence humaine du devenir soi au cœur d’une pensée singulière.

 

Pierre-Alban Gutkin-Guinfolleau est maître de conférence à la Faculté de la Philosophie de l’Institut catholique de Paris et membre de l’équipe de recherche Dialogue des rationalités.



Citer ce billet
Vice-Rectorat à la Recherche (2023, 2 décembre). Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU – L’existence à l’œuvre. Philosophie de Jankélévitch. UR "Religion, Culture et Société" (EA 7403). Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vou3