Archives de catégorie : Pôles de recherche

1er-2 juin 2022 : Colloque “Violences et Médias”

La Faculté des Lettres et l’équipe de recherche “Médias, Images et Technologies” organisent les 1er et 2 juin 2022 un colloque autour de “Violences et Médias” à l’Institut Catholique de Paris.

Argument

La production d’information est une arme politique en ce que les médias définissent à la fois « ce dont on parle » et « ce qui importe » (Yves Citton, 2014). Cette sélection dans le réel des objets et des sujets à mettre en visibilité se double d’un pouvoir de qualification du réel qui est ici au coeur de notre questionnement. En effet, en interrogeant conjointement « violences » et « médias », ce colloque souhaite étudier durant deux journées, la manière dont les représentations médiatiques de la violence sont à la fois dépendantes de visions morales, politiques et sociales, tout en étant elles-mêmes des leviers de violences symboliques.

Télécharger le programme

Retrouvez toutes les informations du colloque sur la page Internet de l’événement

10 mai 2022 – Alain Touwaide, “Plantes, Nature et Santé à Byzance”

Dans le cadre du séminaire de l’équipe de recherche “Humanités et Questions environnementales” (pôle “Cultures et Humanités“), Alain TOUWAIDE, Professeur Adjoint (Pharmacognosy Institute, University of Illinois, Chicago) et Directeur scientifique (Institute for the Preservation of Medical Traditions), proposera une conférence intitulée “Plantes, Nature et Santé à Byzance”.

La conférence sera précédée d’une introduction générale par le Directeur de l’Unité de Recherche, le Pr Vincent Holzer.

 

Téléchargez le programme

La séance aura lieu le 10 mai 2022 à 18h en Amphi René Rémond (W 22) à l’Institut Catholique de Paris. Une inscription préalable est obligatoire.

Organisateurs

  • Stavros Lazaris, Professeur, Institut Catholique de Paris
  • Véronique Vassal, Maître de conférences, Institut Catholique de Paris

Retrouvez toutes les informations sur l’équipe de recherche “Humanités et Questions environnementales” (Pôle “Cultures et Humanités”, Unité de Recherche “Religion, Culture et Société”, EA 7403)

Appel à contribution – Violences et Médias

Résumé

La production d’information est une arme politique en ce que les médias définissent à la fois « ce dont on parle » et « ce qui importe » (Citton, 2014). Cette sélection dans le réel des objets et des sujets à mettre en visibilité se double d’un pouvoir de qualification du réel qui est ici au cœur de notre questionnement. En effet, en interrogeant conjointement « violences » et « médias », ce colloque souhaite étudier la manière dont les représentations médiatiques de la violence sont à la fois dépendantes de visions morales, politiques et sociales, tout en étant elles-mêmes des leviers de violences symboliques.

Argumentaire

Comme le souligne Yves Citton, la production d’information est une arme politique en ce que les médias définissent à la fois « ce dont on parle » et « ce qui importe » (Citton, 2014). Cette sélection dans le réel des objets et des sujets à mettre en visibilité se double d’un pouvoir de qualification du réel qui est ici au cœur de notre questionnement. En effet, en interrogeant conjointement “violences” et “médias”, ce colloque souhaite étudier la manière dont les représentations médiatiques de la violence sont à la fois dépendantes de visions morales, politiques et sociales, tout en étant elles-mêmes des leviers de violences symboliques.

De nombreuses études se sont déjà interrogées sur les effets, qualifiés de directs et mécaniques, de la violence des images médiatiques sur les comportements des individus, en particulier des plus jeunes. Notre approche ne reviendra pas sur cette question des effets et privilégiera ainsi l’étude des modalités de représentation et de construction sociale de la violence dans les médias.

Axes thématiques

Ce questionnement général se développera autour de trois axes principaux de travail.

Axe 1- Herméneutique de la violence dans les médias

Cet axe vise à questionner l’incertitude autour de ce qui est considéré comme violent dans nos médias. Il propose notamment d’interroger les luttes de qualification de ce qui fait violence aujourd’hui, selon les sensibilités culturelles et sociales contemporaines.

Qu’est-ce qui est qualifié de violent et au nom de quels critères (moraux, politiques, éthiques…) ? Quelles sont les violences montrables/dicibles ? Quelles formes sémiotiques prennent-elles selon les différents supports et quelles retombées symboliques peuvent être envisagées en fonction de la matérialité des supports ?

Axe 2- Stigmatisation et invisibilisation de la violence dans les médias

Cet axe explore dans quelles mesures les productions médiatiques génèrent des violences symboliques et travaillent nos imaginaires politiques et sociaux.

Tout d’abord, de par la sélection des sujets qui font l’objet d’une médiatisation : pourquoi et comment certaines souffrances sont reconnues et d’autres invisibilisées ? Comment cette sélection de ce qui fait événement donne une certaine image de notre société ? D’autre part, la violence symbolique se loge également dans l’écriture médiatique : dans la manière de donner la parole à certains citoyens, d’employer certains mots qui stigmatisent, excluent (« ensauvagement ») ou qui minimisent certains phénomènes de violence vécus (ex : « Crime passionnel » vs « féminicide »).

Axe 3- Les dispositifs médiatiques : entre régulation et incitation à la violence

Cet axe se centre à la fois sur la violence du dispositif médiatique lui-même et sur la manière dont les médias, tout en autorisant et facilitant cette violence, tentent de la cadrer.

Comment les réseaux sociaux induisent, cadrent ou régulent les violences verbales et symboliques en ligne (phénomènes de harcèlement en ligne, injonctions à entrer dans une norme etc.) ?

Le déclin de la parole publique et politique contemporaine se caractérise par la culture du clash, les polémiques autour de petites phrases qui dénaturent le débat démocratique. Dans quelle mesure et comment les dispositifs médiatiques prennent-ils part à cette crise démocratique et rhétorique, à la fragmentation de l’espace public, à la brutalisation du débat public ?

Enfin, se posera la question de la difficulté à mettre en place une régulation des messages violents, notamment sur les dispositifs numériques.

Modalités de soumission

Les propositions de communication s’inscriront dans un des 3 axes du colloque. Elles seront rédigées en français et feront 1500 signes espaces compris maximum. Chaque proposition sera accompagnée, à la suite et dans le même document (.pdf), de quelques références bibliographiques et d’une bio-bibliographie de 5 lignes maximum.

Elles seront adressées à Michaël Bourgatte (m.bourgatte@icp.fr) au plus tard le lundi 4 avril 2022.

Le retour des évaluations se fera le lundi 25 avril.

Comité scientifique
  • Juliette Charbonneaux (Sorbonne Université, France)
  • Bénédicte Chéron (ICP, France)
  • Pénélope Daignault (Université Laval, Québec)
  • Clélie Millner (ICP, France)
  • Gabriela Motoi (Université de Craiova, Roumanie)
  • Luciana Radut-Gaghi (Cergy Paris Université, France)
  • Michaël Bourgatte (ICP, France)
  • Baptiste Campion (UCLouvain, Belgique)
  • Olivier Champagne-Poirier (Université de Sherbrooke, Québec)
  • Gustavo Gomez Mejia (Université de Tours, France)
  • Romain Huet (Université de Rennes 2, France)
  • Laurent Tessier (ICP, France)
Comité d’organisation
  • Bérénice Mariau
  • Lucie Raymond
  • Gaëlle Rony
  • Mathieu Bazin
  • Michaël Bourgatte
Repères bibliographiques
  • AMBROISE-RENDU, Anne-Claude, Peurs privées, angoisses publiques, Larousse, 2001.
  • AMOSSY, Ruth, Apologie de la polémique. Paris : PUF, 2014.
  • AUGÉ, Marc, Nouvelles peurs, Manuels Payot, 2013.
  • BOLTANSKI, Luc (dir.), La souffrance à distance. Morale humanitaire, médias et politique, Gallimard, 2007 (1993).
  • CRETTIEZ, Xavier, Les formes de la violence, La découverte, 2008.
  • DAYAN, Daniel (dir.), La terreur spectacle. Terrorisme et télévision, De Boeck, 2006.
  • GARCIN-MARROU, Isabelle, Des violences et des médias, L’Harmattan, 2007.
  • KALIFA, Dominique, L’encre et le sang. Récits de crimes et société à la Belle Époque, Fayard, 1995.
  • LARDELLIER, Pascal, Violences médiatiques. Contenus, dispositifs, effets, L’Harmattan, 2003.
  • LEFÉBURE, Pierre et SÉCAIL, Claire, Le défi Charlie. Les médias à l’épreuve des attentats, Lemieux Éditeur, 2016.
  • MOÏSE C., AUGER N., FRACCHIOLLA B., ROMAIN C., La Violence verbale. Espaces politiques et médiatiques. Tome 1. Paris : L’Harmattan, 2008.
  • RIMÉ, Bernard, Le partage social des émotions, Quadrige PUF, 2005.
  • SÉCAIL, Claire, Le crime à l’écran. Le fait divers criminel à la télévision française (1950-2010), Nouveau Monde éditions, 2010.

2 décembre 2021 – Journée d’étude “2 Samuel / 2 Règnes”

Le pôle “Bible et Orient” de l’Unité de Recherche “Religion, Culture et Société”, en partenariat avec Sorbonne Université et l’UMR 8167 “Orient et Méditerranée”, organise le 2 décembre 2021 la journée d’étude “2 Samuel / 2 Règnes : textes, histoire, réceptions”.

Inscription obligatoire

Le deuxième livre de Samuel (« II Règnes » dans la Septante) est consacré à l’arrivée au pouvoir et au règne du roi David, événement central dans l’histoire de la royauté en Israël. Le texte, transmis en différents états (texte massorétique, fragments qumrâniens, plusieurs traductions grecques, latines et orientales), fait partie des « livres historiques » de la Bible et présente à cet égard une valeur documentaire considérable et en même temps problématique.

Cette journée d’étude sera l’occasion de réunir philologues, historiens et spécialistes de l’exégèse pour confronter leurs approches, identifier les grands problèmes que pose ce livre biblique, et évoquer quelques jalons de l’histoire du texte et de son interprétation.

La journée d’étude se tiendra uniquement en présentiel le matin à l’Institut Catholique de Paris et l’après-midi en Sorbonne.

Première partie : texte(s) et histoire

Institut Catholique de Paris, Maison de la recherche, salle des séminaires, 74 rue de Vaugirard, Paris 6e

9.00-09.40
Daniel Bodi (Sorbonne Université) : « L’image de la femme avisée dans la Bible et au Proche-Orient ancien (II Samuel 14, la femme de Téqoa) »

09.40-10.20
Béatrice Oiry (Institut catholique de Paris) : « Formes et fonctions narratives de 2 Samuel 21-24 »

10.20-10.40 Pause café

10.40-11.20
Matthieu Richelle (Université catholique de Louvain) : « Les sections ouvertes et fermées comme témoins de la sensibilité narrative des Massorètes : l’exemple de 2 Samuel »

11.20-12.00
Tuukka Kauhanen (University of Helsinki) : « The Antiochian Text in the Critical Edition of 2 Kingdoms/2 Samuel »

12.00-12.40
Philippe Abadie (Université catholique de Lyon) : « Relecture de la figure David dans le livre des Chroniques : le roi devenu chantre »

 

Seconde partie : les réceptions de II Samuel

Après-midi 14h-18h : Sorbonne Université, salle des Actes, 54 rue Saint-Jacques, Paris 5e

14.00-14.40
Sébastien Morlet (Sorbonne Université) : « Le premier commentaire conservé sur II Samuel : les Questions-Réponses de Théodoret de Cyr (Ve s.) »

14.40-15.20
Gilbert Dahan (Ecole pratique des Hautes Etudes / UMR 8584) : « La critique textuelle de 2 Samuel (Vulgate) dans les correctoires du XIIIe siècle »

15.20-16.00
Jean-Pierre Rothschild (Ecole pratique des Hautes Etudes) : « Le roi David chez Isaac Abrabanel (1437-1508). Historiographie et politique »

16.00-16.20 Pause café

16.20-17.00
Jérôme Cottin (Université de Strasbourg) : « Iconographie de David roi : polyphonies figuratives »

17.00-17.40
Aurélia Hetzel (EA 7347 Histara) : « Echos littéraires de l’histoire de Tamar (2 Samuel 13) »

17.40-18.00
Conclusions

Organisateurs

  • Sébastien Morlet, Sorbonne Université
  • Béatrice Oiry, Institut Catholique de Paris

6 septembre 2021 – Conférence “Remembering Pierre Haubtmann, redactor of Gaudium et Spes”

A l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Mgr Pierre Haubtmann, qui fut Recteur de l’ICP de 1966 à 1971 et rédacteur de la Constitution pastorale Gaudium et spes, le Recteur de l’ICP, Mgr Philippe Bordeyne donnera une conférence le 6 septembre 2021 à 19h en anglais et en visioconférence sur Zoom.

Il aura pour répondante Clara Geogeghan, la secrétaire exécutive de l’Australian Catholic Bishops Conference.

Inscription obligatoire

Toutes les informations sur l’événement

6-10 septembre 2021 – Séminaire de recherche annuel du programme de doctorat international en Humanisme contemporain

Du lundi 6 au vendredi 10 septembre 2021 se tiendra le séminaire de recherche annuel du programme de doctorat international en Humanisme contemporain (International PhD Program Contemporary Humanism – Online annual seminar).

Le séminaire a pour thème :

Fraternity. Social Friendship during the Time of Social Distancing

Cinq grands enseignants-chercheurs des cinq universités partenaires du programme donneront une conférence chaque jour à 13h sur YouTube, à l’adresse youtube.com/user/lumsaorienta.

Téléchargez le programme complet

  • 6 septembre : Luca VALERA (PUC), Distance and Presence in a Technological Environment
  • 7 septembre : Luigino BRUNI (Universita Lumsa), The Wounded Fraternity: the Bible’s Lessonfor Economics
  • 8 septembre : Emmanuel FALQUE (ICP), Fraternity and Solitude
  • 9 septembre : Stephanie COLLINS (ACU), Loneliness and Obligation
  • 10 septembre : Alexandre PALMA (UCP), Humanity and Spatiality

Découvrez le programme de doctorat international en Humanisme contemporain